Bien que l’on associe souvent le yoga à la pratique des postures, cette dernière ne représente qu’une petite partie de ce qu’est véritablement le Yoga. Il comporte traditionnellement huit aspects qui forment un tout progressif et cohérent par lesquels le pratiquant parvient au but ultime du yoga qui est l’union, l’harmonie du corps, du mental et de l’âme. Le yoga est comme un arbre et chacun de ses aspects une partie de cet arbre. Il faut d’abord s’évertuer à construire de fortes racines pour avoir le tronc, puis les branches pour avoir enfin les fleurs puis les fruits de l’arbre du soi.

Ces huit aspects sont : yama, niyama, āsana, prānāyāma, pratyāhāra, dhāranā, dhyāna et samādhi. Yama représente les racines de l’arbre ; niyama : le tronc ; les āsanas : les branches, prānāyāma : les feuilles, pratyāhāra : l’écorce ; dhāranā : la sève ; dhyāna : les fleurs et samādhi : les fruits. Ils peuvent être regroupés en trois familles : yama et niyama sont des règles ; āsana, prānāyāma et pratyāhāra forment la pratique ou sādhana et visent la compréhension de soi ; dhāranā, dhyāna et samādhi sont les fruits apportés par la pratique des 6 autres aspects du yoga.

Yama

Yama est symbolisé par les racines de l’arbre du yoga car elles sont le fondement de tous ses autres aspects. Yama est constitué de 5 principes qui nous enseignent ce qu’il ne faut pas faire afin de ne pas nuire aux autres et de ne pas se nuire à soi-même : ahimsā : non-violence ; satya : vérité ; asteya : absence d’avarice ; brahmacharya : contrôle du plaisir des sens ; aparigraha : non-convoitise. Ces cinq principes s’appliquent dans la vie quotidienne y compris dans la pratique du yoga : ne pas être violent avec son corps en le sur-étirant dans les postures ; percevoir qu’on sur-étire et l’accepter ; ne pas non plus sous-étirer et réduire ses efforts au minimum ; ne pas faire que les postures qui sont agréables pour le corps ; pratiquer de façon désintéressé : ne pas pratiquer pour parvenir à réaliser de belles postures mais pratiquer pour se reconnecter à soi. Dans la tradition yogique, observer les yamas discipline les cinq organes d’action : bras ; jambes ; bouche ; organes de reproduction ; organes d’élimination.

Niyama

Niyama représente le tronc de l’arbre. Il est constitué de 5 principes également qui nous éclairent sur ce qu’il faut faire pour garantir le bien-être des autres et le sien : saucha : la propreté ; santosa : le contentement ; tapas : l’ardeur ; svādhyāya : l’étude de soi et Īsvara-pranidhana : la dévotion. Dans la tradition yogique, observer les niyamas renforce les cinq organes des sens : yeux ; oreilles ; nez ; langue ; peau.

Āsanas

Les āsanas sont les branches de l’arbre. Ils sont la pratique des postures. Cette pratique vise la bonne santé des corps physique (annamaya-kosa) et physiologique (prānayama kosa).

Prānāyāma

Tout comme les feuilles absorbent l’air et le ramènent à l’intérieur de l’arbre, le prānāyāma est la science du souffle qui vise à le maitriser afin qu’il vienne nourrir l’organisme tout entier.

Pratyāhāra

Pratyāhāra est la science de l’intériorisation, le déplacement de la conscience de l’extérieur à l’intérieur. Il représente l’écorce de l’arbre qui protège l’énergie en circulation à l’intérieur de l’arbre des racines jusqu’aux feuilles tout comme l’intériorisation ramène l’attention de l’extérieur à l’intérieur de l’être par le retrait des sens.

Dhāranā

Dhāranā est la concentration c’est-à-dire la focalisation de l’attention sur un point. Elle représente la sève qui circule à l’intérieur de l’arbre.

Dhyāna

Dhyāna est la méditation. Elle est symbolisée par la fleur qui éclôt lorsque la sève s’est répandue d’une extrémité à l’autre de l’arbre tout comme l’attention n’est plus concentrée sur un point mais se diffuse dans tout l’être.

Samādhi

Samādhi est le fruit des efforts parcourus et le fruit de l’arbre. Le samādhi est la félicité parfaite.

L’équipe Small Yoga Pilates

Vous avez trouvé le contenu de cette page utile ?
Attribuez une note
Les différents aspects du yoga
2 votes