En avril, ne perdons pas le fil … Nous avons choisi de mettre à l’honneur quatre drôles de dames de notre Small équipe afin de mieux les connaître et de profiter de leurs bons conseils pour nous guider dans la pratique. Doan, Vanessa, Anaïs et Rada se sont prêtées au jeu des questions/réponses dans la joie et la bonne humeur. On les remercie d’avance pour cela.

Doan enseigne le yoga Vinyasa.
yoga lyon

Quel a été l’élément déclencheur dans ta pratique ?

J’étais en licence à la fac, cette discipline me permettait d’acquérir des points en plus dans mon cursus. J’ai eu envie de m’inscrire à un cours de yoga, pour voir. Je me suis dit pourquoi pas ? J ‘ai démarré ma pratique avec des cours de hatha yoga. Il s’agit d’une pratique où l’on prend le temps de méditer dans les postures, où l’on prend le temps de comprendre les alignements du corps. Cela m’a permis de me reconnecter à mon souffle pour libérer des tensions. J’ai eu la chance de tomber sur une prof bienveillante et simple. Elle nous a vite transmis ses connaissances autour du yoga : les énergies, les chakras. Ça m’a plu ! JE suis tombée dedans ! Après chaque cours, je ressentais en moi bien être et paix intérieure. Le yoga a rapidement pris une place importante dans ma vie. C’était mon moment à moi. L’occasion unique de me reconnecter à mon corps. Le plus chouette dans l’histoire c’est que c’est le yoga qui a marqué des points dans ma vie.

Doan, aurais-tu un petit conseil à partager avec nous pour améliorer notre pratique au quotidien ?

Oui bien sûr ! J’ai envie de vous proposer une lecture pour se faire une petite idée de la philosophie de vie que propose le yoga. Ce livre s’intitule Bible du yoga de B.K.S Iyengar. Je le recommande car je trouve qu’il porte un regard clair et simple sur le yoga comme philosophie et art de vivre. Dès l’introduction, on comprend l’importance de trouver son équilibre intérieur et d’être dans la mesure. Au-delà des postures, il y a un état d’esprit, une manière de vivre qui peut nous aider à faire face au quotidien. Je crois qu’il est très important d’être curieux et de tester : si le yoga est fait pour vous, alors, il viendra à vous. Oublions nos croyances limitantes ! La souplesse n’est pas gage de réussite pour pratiquer le yoga. Enfin, pour moi, le yoga est un peu comme un voyage qui permet la reconnexion à soi : accepter ses forces et ses faiblesses sans jugement.

Si tu étais une posture, laquelle serais-tu ? Pourquoi ?

J’en ai tellement en tête ! (Rires) Je ne connais pas le nom en français, en sanskrit cela donne Eka Pada Koundinyasana (posture d’équilibre sur les mains). J’adore cette posture car elle me fait travailler ma force, mon équilibre, ma concentration et ma souplesse. Je la fais aussi souvent que je peux ! Je crois que c’est essentiel de se (re)donner du temps pour soi. Si on parvient à accorder du temps à notre corps et notre esprit, ils nous le rendront bien. Belles énergies et paix que l’on mérite sont à la clé.

Vanessa pratique le yoga depuis 2013, elle a débuté par des cours de yoga bikram. Actuellement, elle enseigne le hatha yoga, le vinyasa et le yoga réparateur.
yoga lyon

Quel a été l’élément déclencheur dans ta pratique ?

Au départ, c’est la curiosité qui m’a poussée à expérimenter les cours de yoga. Je vivais à Nice à l’époque et je me suis dit : « Et pourquoi pas le yoga ? »
Les premiers cours auxquels j’ai participé ne sont pas de bons souvenirs, le premier contact avec le yoga n’a pas été un coup de foudre. (Rires). Et pourtant, c’est bel et bien le yoga Bikram-un yoga très dynamique et sportif- qui a été ma porte d’entrée. A l’époque, je passais par un grand changement de vie et j’ai commencé à pratiquer régulièrement. Le yoga m’a beaucoup aidée à passer certains caps et à me recentrer sur moi-même. Au départ, je n’avais pas l’intention d’enseigner. Au fil des cours et des postures, j’ai eu envie d’approfondir la dimension philosophique. C’est finalement la pratique quotidienne et les diverses rencontres qui ont tout fait basculer.

Vanessa, quel (s) conseil(s) pourrais-tu nous donner pour enrichir notre pratique au quotidien ?

Je pense à une lecture, il s’agit de Bhagavad-Gita, terme sanskrit se traduisant par « Chant du bienheureux » ou « Chant du Seigneur », un des textes fondateurs de l’hindouisme. C’est une épopée traditionnelle indienne qui explique la philosophie du yoga.
Pour les plus curieux.euses, je recommande un blog “3heures48minutes” très bien écrit, au contenus intéressants. Il revient sur les postures et traite des différents aspects philosophiques du yoga. Il existe également pléthore de magazines de yoga très bien construit qui peuvent enrichir la pratique.
Au niveau de l’état d’esprit, je pense qu’il est bon d’être souple, ouvert pour tenter peut-être de se laisser porter durant la pratique. Accueillir ce qui vient. Si on ne parvient pas à réaliser les postures, ça n’est pas grave. La légèreté de l’esprit, elle, entraîne à mon sens le corps dans sa pratique.

Si tu étais une posture, laquelle serais-tu ? Pourquoi ?

C’est Supta baddha konasana en sanskrit, traduite par la déesse du sommeil. C’est une posture relaxante, qui vise la détente du corps et du mental. Elle ouvre le coeur, elle améliore la respiration et elle facilite la digestion. Le dos est en ouverture, bien soutenu. Cette posture joue sur la détente, elle calme le système nerveux et elle apaise les tensions. Quand on la vit, on constate qu’il y a un avant et un après.

Anaïs a commencé le yoga, enfant. Elle a repris en 2014. Elle enseigne le Hatha, le Vinyasa et le yoga pré natal.

Quel a été l’élément déclencheur dans ta pratique ?

C’est au cours d’un voyage-plutôt introspectif- que je me suis remise au yoga. J’avais besoin de me reconnecter avec moi-même. J’étais en recherche d’équilibre et cela a réactivé l’envie de pratiquer. C’est devenu une routine de vie en voyage ! J’ai pu explorer différents cours et divers enseignements à l’autre bout du monde. J’avais envie d’en savoir toujours plus. Le désir de transmettre, d’enseigner m’habite depuis longtemps et c’est au cours d’une formation de yoga et de pratiques en Inde que les choses ont pris sens. A mon retour en France, au fil des rencontres, j’ai concrétisé ce désir et j’en suis venue à enseigner.

Anaïs, quel (s) conseil(s) pourrais-tu nous donner pour enrichir notre pratique au quotidien ?

Je pense que le yoga c’est une philosophie de vie, c’est plus qu’un simple exercice sur le tapis. A la différence d’une activité sportive, le yoga nous inscrit dans une recherche d’équilibre entre le corps et l’esprit. La posture n’est que le point de départ de la pratique. Le yoga nous invite à ne pas contraindre le corps, mais à le challenger en étant à son écoute. C’est un mode de vie générale et holistique. Une phrase que mon maître de yoga disait souvent me vient à l’esprit : « Il faut apprendre à traiter son corps comme un temple sacré ». Ça m’a toujours parlé ! Traiter son corps avec respect, amour et bienveillance. En d’autres termes, je crois qu’il faut veiller à bien nourrir son corps tant sur le plan alimentaire que sur le plan physique et spirituel. La qualité des relations qui nous entoure en fait également partie. C’est un tout, un ensemble. Le yoga est un chemin de développement personnel, selon moi. Un voyage que chacun suit à son rythme.

Si tu étais une posture, laquelle serais-tu ? Pourquoi ?

Je n’ai pas vraiment de posture préférée ! Pour moi, c’est l’ensemble des postures qui procure le bien être. Mais, pour te répondre, je crois que je dirais une posture d’équilibre. Je pense notamment à la posture de l’arbre, en sanskrit Vrkasana. Il s’agit d’une posture qui engage le mental et la concentration puisque tu tiens en équilibre sur une jambe. Ca fait référence à l’ancrage, à l’enracinement. Cette posture renvoie vraiment à l’état dans lequel on se trouve à un moment donné. Il y a vraiment un lien entre le mental et le physique. Si ton arbre intérieur est solide, l’équilibre sera serein. Cette posture me permet de me recentrer.

Rada pratique le yoga depuis 2005, elle a démarré sa pratique en yoga prénatal en Russie.

Quel a été l’élément déclencheur dans ta pratique ?

Lors de ma première grossesse, j’ai cherché une discipline qui me permette de vivre mon accouchement en conscience et je me suis tournée vers le yoga pré natal. J’ai été rapidement séduite et peu à peu, j’ai découvert l’influence du yoga sur ma vie. Grâce à une pratique régulière, j’ai vécu mon accouchement sans douleurs. C’est toute cette expérience qui m’a donné le goût de transmettre le yoga et de partager mes connaissances.

Rada, quel (s) conseil(s) pourrais-tu nous donner pour enrichir notre pratique au quotidien ?

Le yoga permet de cultiver la bienveillance envers soi et aussi envers les autres. Il nous invite à observer ce qu’il se passe dans le corps et à apaiser le mental. Dans le quotidien, c’est pareil ! Être ici et maintenant en accord avec son soi, dans le respect de son corps. Traiter son corps sans violence, le nourrir sainement. Notre alimentation influence notre souplesse et notre mental. La pratique du yoga pendant la maternité est très bénéfique. Il permet de mieux vivre sa grossesse et de préparer son accouchement dans une conscience du corps. On soulage certaines douleurs, on libère des tensions, on ouvre le bassin et on prépare l’abdomen. Une bonne préparation à l’accouchement pour viser l’harmonie Je conseille le livre intitulé Yoga sutra de Patanjali avec les commentaires d’Iyengar. Cet ouvrage nous initie au yoga comme une voie d’éveil, une véritable philosophie. Un second livre qui m’a inspiré, c’est l’autobiographie d’un yogi de Paramahansa Yogananda.

Si tu étais une posture, laquelle serais-tu ? Pourquoi ?

Ma posture préférée c’est Pashimottanasana, en français il s’agit de la posture de la pince. J’adore cette posture, je l’intègre dans tous mes cours ! Elle regorge de bénéfices. Elle soulage et renforce le dos et l’abdomen. Elle prépare le corps pour les pratiques de méditations. On la retrouve dans certains textes anciens qui mettent en lumière sa vertu purificatrice pour l’organisme. Elle libère le corps de toute maladie. C’est une posture qui permet l’éveil de l’énergie vitale et fait circuler le prana, la force vitale.

Retrouvez tous nos profs de yoga chez SMALL toute la semaine 🙂

L’équipe Small Yoga Pilates

Vous avez trouvé le contenu de cette page utile ?
Attribuez une note
Portraits à quatre voies(x)
2 vote[s]